Le travail de la vigne

Dès la mi-novembre débutent les plus longs travaux de la vigne :

 

Elle est indispensable pour la pérennité de la vigne, afin d'obtenir une production et un cycle végétatif raisonnés.

 

Les gestes précis de la taille ne sont pas laissés à l’initiative de chacun, mais sont réglementés depuis 1938. C’est la seule AOC ( Appellation d'Origine Contrôlée) qui réglemente ce domaine de manière aussi rigoureuse, détaillée et complète.

Elle est suivie du liage, qui consiste à attacher les rameaux fructifères sur un fil de fer fixe. L'ensemble de ces travaux dure jusqu'au début du printemps.
 

 

 

 

Dès la pousse des premiers bourgeons, s'enchaînent des travaux plus variés destinés à limiter l'aspect végétatif de la vigne pour une bonne conduite de celle-ci, et surtout pour obtenir l'optimum qualitatif des raisins :

 

 

  • L'EBOURGEONNAGE: 


Dès le début de la pousse, cette opération est destinée à éliminer les rameaux indésirables pour une meilleure homogénéisation.
L'ébourgeonnage a lieu mi-mai. Cette opération consiste à éliminer tous les bourgeons (dits "gourmands") non fructifères qui poussent sur les charpentes et risquent de détourner la sève des bourgeons principaux. 


 

  • LE RELEVAGE:

Cette étape permet de coincer les rameaux entre deux fils de fer afin de pouvoir séparer les ceps.

Fin mai, les rameaux poussent jusqu'à atteindre 50 cm. A ce moment là, il est nécessaire de les relever et de les maintenir dans cette position verticale au moyen des fils releveurs situés environ 30 cm au-dessus des fils de support.

La position verticale de la végétation donne son architecture à la vigne. Elle permet par ailleurs le passage des hommes. 

C'est une opération difficile car les rameaux ne sont pas tous de la même longueur et ne poussent pas tous verticalement.

 

 

 

 

 

 

  • LE PALISSAGE:

Cette étape, qui a lieu en juin consiste à séparer les rameaux entre eux et à les maintenir dans leur ordonnancement par des fils et agrafes.

Il permet d'éviter que les feuilles soient tassées les unes sur les autres, afin qu'elles captent le maximum de soleil et bénéficient d'une bonne aération, leur évitant la pourriture.
 

C'est une opération fondamentale pour la vigne champenoise, car sa forte densité de plantation génère une importante surface foliaire qui nécessite d'être étalée sur toute la longueur entre deux pieds et sur toute la hauteur (jusqu'à 1m30).
Ce processus est totalement manuel et assez long.

 

 

  • LE ROGNAGE:


 Il est une "taille d'été". Le rognage commence fin juin-  début juillet, avant ou après la floraison et dure jusqu'aux vendanges. On peut parler de rognage, puisque  l'opération  se fait en deux passages minimum et jusqu'à  quatre.

 

 L'opération est indispensable en Champagne, elle évite la  prédominance de la végétation sur la fructification. 

 

Durant toute cette période, nous employons des produits phytosanitaires de façon raisonnée afin de protéger le feuillage et le raisin de tous les aléas climatiques contre les éventuelles maladies de la vigne (mildiou, oïdium, pourriture grise). 

En effet, pour obtenir un champagne de qualité, il est indispensable d'avoir un état sanitaire de la vigne et du raisin irréprochables, bien que tous ces traitements soient effectués de façon préventive.

 

 


Vient enfin la période tant attendue par tous les viticulteurs :

 


Elle débute généralement vers la mi-septembre, date à laquelle le raisin (pinot noir, pinot meunier, chardonnay) est arrivé à maturité. Effectuée manuellement, elle permet de ne pas abîmer le fruit et de l'emmener jusque dans le pressoir sans aucune dégradation afin d'obtenir un jus de qualité.

 

Chaque vendange est différente de la précédente, en terme de maturité des raisins, de degré d’acidité et de degré d’alcool. Il est impératif de choisir avec justesse le bon moment pour vendanger.

 


 

 
© Champagne Germar Breton | L'abus d'alcool est dangereux pour la santé, à consommer avec modération. | Mentions légales | Accès restreint
La Petite Fabrique du Web

Pour visiter le site Champagne Germar Breton, vous devez être en âge de consommer de l’alcool selon la législation en vigueur dans votre pays de résidence. S’il n’existe pas de législation à cet égard dans votre pays, vous devez être âgé de 21 ans au moins.

 

J’accepte les termes et conditions de ce site.

 

Je confirme avoir l’âge légal :

 

 

L'abus d'alcool est dangereux pour la santé, à consommer avec modération. Mentions légales